Actu Immo : l’immobilier neuf en 2021, à quoi faut-il s’attendre ?

Le marché de l’immobilier neuf n’a pas échappé à la crise sanitaire. Cependant, au moment où certains annoncent une nette embellie, d’autres sont bien moins optimistes et redoutent que les vieux démons de 2020 puissent hanter le secteur pour cette année. Mais entre optimise et pessimisme de l’actu immo en France, à quoi faut-il vraiment s’attendre pour 2021 ?

Vers une pénurie de logements en 2021 ?

C’est sans doute une des plus grandes préoccupations des acteurs du secteur. En effet, la chute du nombre de permis de construire délivrés depuis le début de l’année font redouter une baisse de l’offre immobilière en peu partout en France. Sur une période d’un an, seuls 386.400 logements ont été autorisés à la construction. Ce qui représente une baisse de 57.000 permis de construire sur les 12 mois précédents. Cette baisse statistique de 12% n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour un secteur où la demande dépasse de loin l’offre, notamment dans le sud de la France.

Aujourd’hui, l’offre de logements disponibles à la vente recule et ceci représente moins de choix pour les investisseurs. À terme, cette pénurie aura un impact certain sur les prix de l’immobilier neuf. Mais pour le moment, ils sont plus ou moins stables, notamment dans les zones où la demande est assez forte. Cela démontre d’ailleurs une certaine résilience du secteur.

Vers une hausse des primo acquéreurs ?

L’actu immo sur les chiffres bruts de l’immobilier neuf font craindre le pire. Cependant, l’espoir est toujours permis, notamment pour ceux qui souhaitent construire une maison individuelle. En effet, les récents ajustements sur les prêts immobiliers pourraient sans doute permettre une hausse non négligeable des primo-acquéreurs. D’ailleurs, le Haut conseil de la stabilité financière (HCSF) avait autorisé une hausse du niveau d’endettement, passant de 33 à 35%. Il avait aussi prolongé la durée d’endettement, passant de 25 à 27 ans. Ces aménagements vont sans doute avoir comme conséquence immédiate la hausse des primo-acquéreurs pour l’année 2021. En effet, avec l’assouplissement des modalités d’accès au crédit, les primo-acquéreurs, souvent très motivés, pourraient se positionner comme de véritables moteurs du dynamisme immobilier pour les prochaines années. À cela s’ajoute l’écoprêt à taux zéro ainsi que le dispositif Pinel qui sont toujours en vigueur en 2021.

Le gros du changement : la RE 2020

Prévu pour l’été 2021, la RE 2020 va sans doute bouleverser le secteur immobilier neuf en France. Il s’agit d’une future réglementation environnementale qui va remplacer la RT2012 et qui va acter la fin progressive du chauffage en gaz et le renforcement de l’écoconstruction en bois. La RE3 2020 va aussi encourager l’utilisation de matériaux écosourcés et ceci aura un impact non négligeable sur les constructions à partir de l’automne 2021. À terme, le gouvernement souhaite diminuer drastiquement la consommation d’énergie des bâtiments ainsi que les émissions de gaz à effet de serre des logements neufs. La RE 2020 va aussi consacrer l’avènement de la construction durable et bas carbone. Ce qui représente un nouveau cap dans la transition écologique en France.

Visitez ce site

Cette page

Vous aimerez aussi...