Comment choisir un climatiseur adapté à vos besoins ?

Pour un confort thermique optimal durant toutes les saisons, mieux vaut penser à adopter la climatisation la plus adéquate à vos habitudes, votre bâti, votre région et vos besoins. Cependant, plusieurs critères sont à prendre en considération avant de décider d’acquérir un appareil de climatisation. 

Alors, comment choisir un climatiseur adapté à vos besoins ? Quels sont les modèles de climatiseurs disponibles sur le marché ?

Les critères déterminants pour choisir un climatiseur 

En fait, deux facteurs doivent être pris en considération avant d’opter pour un système de climatisation, qu’il soit réversible ou non. 

  • La consommation d’énergie

La consommation de l’énergie est l’un des critères que l’on doit prendre en compte avant d’acheter un climatiseur. On vous montre quelques instructions qui pourront vous aider. 

La classe énergétique du climatiseur est notée sur l’étiquette énergétique de celui-ci : une note allant de A++ (climatiseur la plus performante) à E (climatisation la plus médiocre). Cette classe énergétique est estimée à travers des coefficients SEER et SCOP.

  • Le SCOP permet d’évaluer la performance durant l’hiver. À titre d’exemple, un SCOP de 3 désigne qu’en moyenne, pour 1 kW consommé, 3 kW de chaleur sont rétrocédés. À titre de recension, le rapport est de 1 pour 1 pour un radiateur électrique. 
  • Le SEER mesure la performance pendant l’été. Sur le même principe que le SCOP, plus le SEER est important, moins la climatisation consommera d’énergie pour rafraîchir la pièce.

                                                                                                                                                                                                          En fait, la puissance absorbée permet de réaliser une évaluation plus précise que la consommation énergétique de la climatisation. Exprimée en kW, elle correspond parfaitement à la consommation électrique du climatiseur.

  • Les caractéristiques de la pièce à climatiser et/ou de l’habitation 

Le niveau sonore de la climatisation doit correspondre  à la pièce dans laquelle il sera mis en place. Pour l’entité intérieure, les climatiseurs les plus silencieux présentent une puissance acoustique de moins de 30 dB. Certains d’entre eux sont dotés d’un mode “silence” parfait pour les chambres à coucher. Pour le bloc extérieur, les niveaux sonores oscillent entre 45 et 65 dB.

La surface de la pièce à rafraîchir permet de déterminer la puissance restituée nominale pour laquelle on a opté. Exprimée en kW, elle est donnée pour le mode « froid ». Mais, dans le cas des climatisations réversibles, elle présente le mode « chaud ». 

En fait, en climatisation, pour un plafond d’une hauteur de plus de 2,50 mètres, il faut prévoir 100 W/m². Cependant, en chauffage, il faut compter 80 W/m² pour la même hauteur. Le débit d’air doit aussi être adapté au volume de la pièce.

Le taux de déshumidification est un autre critère d’achat de climatisation. Il s’exprime en litres par jour (l/j). En fait, plus il est élevé, plus l’appareil de climatisation a la capacité d’ajuster l’hygrométrie.

Les différents modèles de climatiseurs ou de pompes à chaleur 

Sur le marché, on peut distinguer deux grandes familles de climatiseurs: les climatiseurs splits et les climatiseurs monoblocs. Les premiers sont les plus confortables et économiques et les seconds sont les plus polyvalents. 

  • Les climatiseurs split

Split est un terme anglais qui signifie le sens « partagé ». Le système de climatisation split comprend au moins deux entités différentes: intérieure et extérieure.

Le bloc extérieur se compose d’un bloc condenseur-compresseur raccordé par deux tubes frigorifiques souples (aller et retour) à l’entité intérieure qui est normalement installée dans la pièce à rafraîchir.

Destinés à un usage fréquent, les climatiseurs split sont plus infaillibles et émettent moins de bruit en comparaison avec les climatiseurs monoblocs.  En fait, ce modèle de climatisation se décline en trois versions.

  • Les climatiseurs monosplits : ceux-ci peuvent être fixes ou mobiles. Pour les climatiseurs splits mobiles, les deux blocs sont raccordés par des gaines plates ayant une faible section. On peut déplacer le bloc intérieur sur des roulettes, tandis que l’unité extérieure est équipée d’une poignée de transport.
  • Les climatiseurs bi-split ou multisplit : l’entité extérieure fonctionne avec de nombreuses unités à l’intérieur: de 2 à 11, en fonction du nombre de pièces à climatiser et de la capacité de l’appareil. 
  • Le climatiseur gainable : contrairement aux systèmes de climatisation monosplit ou multisplit, le climatiseur gainable comprend un groupe condenseur-compresseur à mettre en place dans le foyer. 

Il faut savoir que les unités intérieures sont fabriquées pour s’encastrer dans un faux plafond, tout en ne laissant apparaître que les bouches d’air.

  • Les climatiseurs monoblocs

Les climatiseurs dits monoblocs sont des appareils qui assemblent toutes les fonctions frigorifiques dans un même élément. Ils conviennent plus spécifiquement à un usage ponctuel et existent en version fixe ou mobile.

  • Les climatiseurs monoblocs mobiles : ils font la taille d’un radiateur à gaz butane. Le fonctionnement de ces systèmes est assez simple : ils captent l’air chaud ambiant et l’évacuent à l’extérieur à travers une gaine flexible, introduite par une fenêtre entrouverte. Toutefois, ils sont relativement bruyants et énergivores.
  • Les climatiseurs monoblocs fixes : également appelés climatiseurs « in & out », ils ressemblent à des radiateurs électriques muraux. Plus silencieux et plus élégants, ils évacuent l’air chaud à travers le mur, et ce grâce à une sortie installée en façade.

Le choix d’un climatiseur adapté à ses besoins n’était jamais une mission simple. Raison pour laquelle, il est préférable toujours de faire appel à un climaticien professionnel. Ce dernier vous procurera des conseils utiles afin de mieux vous orienter et vous aider à réaliser le meilleur choix.  

Vous aimerez aussi...